ROMINA BODUROGLU

Psychologue clinicienne diplômée
turcophone et francophone exerçant à Istanbul.

Moi Hassan fil de Mohammed le Peseur, moi Jean-Léon de Médicis, circoncis de la main d’un barbier et baptisé de la main d’un pape, on m’appelle aujourd’hui l’Africain (…). De ma bouche tu entendras l’arabe, le turc, le castillan, le berbère, l’hébreu, la latin et l’italien vulgaire, car toutes les langues, toutes les prières m’appartiennent…
Léon Africain d’Amin Maalouf

Née à Istanbul au sein d’une famille arménienne, j’ai eu la chance de grandir bilingue, bercée par ces deux cultures. Dès l’âge de 12 ans, j’ai intégré l’école française de Notre-Dame de Sion puis américaine, Uskudar American Academy. Toujours curieuse de découvrir de nouvelles langues, j’ai commencé à apprendre l’Italien – que j’essaye encore d’améliorer! Vous l’aurez compris, j’aime m’immerger au coeur des cultures ; lire des livres et regarder des films dans leur langue d’origine, échanger avec des personnes de différentes nationalités…Mais très vite, il m’a fallu aller plus loin!

J’ai vécu ainsi à Paris pendant 10 ans et ai beaucoup voyagé. Les voyages et bien sûr les rencontres à travers pays m’ont beaucoup appris sur les personnes, les différentes cultures et aussi sur moi-même. Je suis devenue en quelque sorte une citoyenne du monde, avec une identité multiple.

Aujourd’hui, cette identité me permet de mieux travailler avec les personnes issues du monde entier dont l’histoire de chacun est un voyage à part entier. Cela me permet aussi de consulter en français, anglais, turc et arménien.

En ce qui concerne la psychologie…

Je suis diplômée de Université Paris Descartes d’un Master de Psychologie Clinique et Psychopathologie, ainsi que d’un Master de Recherche de Processus de Santé et Psychopathologie.

C’est en tant que doctorante du Laboratoire du Psychopathologie et Processus de Santé que j’ai pu mené de nombreuses recherches dans le domaine des addictions et me suis passionnée pour ce sujet.

Supervisée par la directrice de l’Université Paris Descartes Prof. Isabelle Varescon, connue pour ces travaux en addictologie, mes recherches universitaires sur les motivations des joueurs de poker ont été partagées lors du Congrès International des troubles addictifs (ICAD), à Nantes, (16.04.2015).

Spécialiste des addictions

A part mes travaux de recherche sur les addictions, j’ai également acquis l’expérience Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière, dans l’équipe mobile et pluridisciplinaire ELSA/Ecimud, auprès des personnes souffrant d’abus ou de dépendance aux substances psychoactives.

Spécialisée sur le trauma et la psychologie trans-culturelle

C’est au cours de mes expériences cliniques que je me suis spécialisée, entre autres, sur la question de trauma. Recevant beaucoup de minorités, d’immigrés et d’expatriés dans mon cabinet à Paris, la question a commencé m’intéresser. En outre, j’ai travaillé dans l’Enquête Epidémiologique ENFAMS (Enfants et Familles sans Logement de l’Observatoire du Samu Social (75). Au cours de cette enquête, j’ai mené des entretiens avec des enfants et leurs familles, afin d’identifier l’impact de la précarité sur leur développement psychique et développement social. Ces familles, avaient, en grande majorité fuit leur pays pour trouver la paix et la sécurité en France. Les histoires de leurs trajets remplies de moments d’impuissance et de terreur étaient très touchantes.

Suite à cette expérience, je me suis formée sur le trauma, à l’EMDR et en suivant les cours du Prof Marie Rose-Moro. J’ai pu approfondir mon expérience en travaillant avec le Prof. Dr. Thierry Baubet, sur l’Enquête épidémiologique I.M.P.A.C.T.S. Dirigée par l’Agence Régionale de Santé et l’Institut de Veille Sanitaire, en partenariat avec l’Université Paris 13 et le Ministère de la Santé, cette enquête a été mise en place suite aux attentats de janvier 2015 en Ile-de-France. Elle avait pour objectif de repérer les manifestations traumatiques post attentats et de proposer une prise en charge thérapeutique des personnes directement et indirectement touchées par ces événements.

Par ailleurs…

J’ai exercé à l’E.H.P.A.D Repotel d’Issy-les-Moulineaux, auprès des résidents de la maison de retraite médicalisée, qui avaient des difficultés d’autonomie physique et psychique.

J’ai acquis mes premières expériences à Hôpital Arménien Surp Pirgic dans le service de psychiatrie générale, où je recevais des enfants, des adolescents et des adultes.

Je vis désormais à Istanbul, en Turquie, où j’ai ouvert mon cabinet dans le quartier de Nişantaşı, au sein de la structure Doktorlar Merkezi, au 57 rue Abdi İpekçi. D’autres praticiens tels que des psychiatres, ophtalmologue, cardiologue, dermatologue et neurochirurgien – entre autres – y exercent.

Pour toute questions relatives à la prise en charge, merci de nous contacter

Contact